Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Accueillir en moi la différence de l’autre
Article mis en ligne le 5 décembre 2010
dernière modification le 12 janvier 2011
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

LE LOUP HABITERA AVEC L’AGNEAU…(Isaïe 11, 1-10)
IL TIENT A LA MAIN LA PELLE A VANNER (Matthieu 3, 1-12)

Nous venons d’entendre une Parole de Dieu, qui est plus que jamais d’actualité. « Le loup habitera avec l’agneau, le petit enfant s’amusera sur le nid du cobra. ». Le plus faible se sent en sécurité à coté du plus fort… et le plus fort n’a pas du tout envie d’écraser le plus fragile… Et d’autre part, il n’est pas dit dans ce texte que le loup doit devenir un agneau, ni que le cobra doit devenir un enfant… Chacun est appelé à rester lui-même en paix avec l’autre qui est différent. Un musulman, par exemple, n’a pas forcément à devenir chrétien et l’inverse non plus. Il ne s’agit pas de perdre son identité sous prétexte de faire la paix avec l’autre. Cette image du Royaume à venir que nous donne Isaïe, c’est celle d’un monde où la FRATERNITE passera avant tout. Il ne s’agira plus seulement de tolérer l’autre différent à coté de moi, mais de l’accueillir différent et de l’aimer comme il est ; le loup devra aimer l’agneau, comme l’agneau devra aimer le loup. L’amour de l’autre est la seule condition pour que le loup ne dévore pas l’agneau, et que l’agneau n’aie pas peur du loup. Le Palestinien devra aimer le Juif et le Juif devra aimer le Palestinien… même chose au sein de nos maisons ou au coeur de nos villages ou nos quartiers, même chose encore chez nous avec les étrangers ou avec ceux qui n’ont pas la même religion ou les mêmes options politiques. Il nous faut désormais apprendre la Fraternité, le « vivre ensemble » dans la paix . Lorsque ce Royaume commencera à se vivre chez nous d’abord, c’est le cœur de chacun des êtres humains qui aura changé. Ainsi lorsque nous accueillons l’autre avec ses différences politiques, religieuses, sociales, raciales… , nous construisons ce royaume de paix promis par Isaïe…. Et aussi nous préparons la venue de Dieu chez nous.

Ce Royaume de paix ne pourra se réaliser sans une conversion de notre cœur. Jean-Baptiste voyait des pharisiens qui venaient à lui en foule se faire baptiser sans trop de convictions ; il les traite durement : « Engeance de vipères » « Convertissez-vous, nous dit Jean Baptiste, car le Royaume de Dieu est tout proche » Encore une fois, il ne nous dit pas de convertir l’autre comme nous aurions tendance à le faire, mais de nous convertir nous-mêmes…. Ce qui suppose une grande humilité.

La venue de ce Royaume de paix et de justice n’est pas pour nos arrières petits enfants ou pour l’au-delà de la mort : il est pour aujourd’hui, il est déjà commencé… Le Sauveur tient à la main la pelle à vanner… il est déjà à balayer l’aire à battre le blé… Le Messager de la paix est déjà à l’œuvre dans le monde et en nous…Ce qui veut dire que le Royaume de paix et d’amour est déjà vécu sur notre terre. Alors, sachons le reconnaître, reconnaître les belles choses qui naissent autour de nous… et en nous…qui sont l’oeuvre de Dieu. Oui, Dieu est à l’oeuvre dans notre monde...il a à la main les outils pour construire le Royaume d’Amour et il nous invite à les prendre à notre tour.

Laissons cette Parole de Dieu qui nous est donnée aujourd’hui, habiter notre cœur pour avancer sur le chemin de la Fraternité et de la paix.

P. Louis Morandeau


Forum
Répondre à cet article
se convertir
- le 5 décembre 2010

Seule la prière assidue peut m’aider à trouver le chemin de la conversion.

J’en ai fait l’expérience ; "ne vous lasser de prier la prière fait des miracles" nous dit Ste Thérèse,
encore faut-il être en accord avec soi même, et aller dans le sens de notre demande, j’ai à faire des efforts et à me remettre en question avant de demander que l’autre change.

L’Esprit Saint m’aide à faire les bons choix dans mes réponses aux provocations, je sais que ce sont de bons choix quand je suis en paix et sereine après une "attaque" verbale ou une épreuve.

Si moi je m’améliore," l’autre" suivra...

Merci pour l’homélie Mireille



puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53