Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Accueillir la Vie et communier librement à sa Source
Article mis en ligne le 26 juin 2011
dernière modification le 27 juin 2011
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle

Jean 6, 51-58

Dans les textes de la Parole de Dieu que nous venons d’entendre, il est beaucoup question de corps et de sang, de pain et de vin, de chair à manger, de nourriture, de communion… Toutes ces réalités ont une connotation culturelle et sociale liée à l’histoire d’un peuple et marquée par une époque donnée. Nous savons qu’il y a un énorme décalage culturel entre les civilisations de la Bible et notre civilisation du 21° siècle après Jésus-Christ. Pourtant, que ce soit le corps et le sang, ils ont une grande résonance dans notre vie sociale d’aujourd’hui Si Dieu nous donne son corps et son sang comme nourriture, c’est pour la vie, notre vie sur terre, mais c’est aussi pour que nous ayons la vie éternelle : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle » ; en nous donnant son Corps et son Sang, Dieu nous donne tout ce qu’il est lui-même, tout ce qui lui est essentiel de son être même et qui nous correspond, pour que nous ayons la vie en abondance.

Lorsque nous parlons de l’Eucharistie, comme les premiers chrétiens, nous employons aussi le terme de « communion », mais c’est d’abord la communion de Dieu avec tous les hommes. En venant habiter la vie de ceux qui veulent bien l’accueillir sous l’aspect de la Parole entendue, du Pain partagé et du Vin versé, c’est toute l’humanité qui accueille son Dieu, mais souvent, pour beaucoup, sans le reconnaître vraiment. C’est toujours Dieu qui, le premier, prend l’initiative de donner sa vie, simplement par amour et sans jamais s’imposer. C’est pour cette raison qu’une Eucharistie est toujours présidée par un prêtre lui aussi, donné à une communauté pour signifier que c’est Dieu qui se donne lui-même en tout premier, par Amour. Ce ne sont pas les hommes qui ont inventé Dieu, mais c’est Dieu qui se donne à toute l’humanité.

Oui, il est important aussi de souligner que, tout en ayant l’initiative du don de sa Vie, par Amour, jamais Dieu ne s’impose à nous en se donnant ; il demande, de notre part, une adhésion en toute liberté et à tout moment. C’est ainsi qu’à chaque communion, nous sommes invités à nous déplacer librement pour recevoir le Corps du Christ, et à répondre « Amen » à chaque fois que le Christ se propose à nous. « Amen » ne veut pas dire « merci », mais c’est un mot grec intraduisible en français qui veut dire : « je crois » ou « je suis d’accord » ; autrement dit, c’est un petit mot qui est une profession de foi avant d’accueillir le Christ au cœur de nos vies. La communion entre Dieu et l’homme, c’est une rencontre de deux libertés, expression d’un Amour réciproque.

Il est vrai que nous ne sommes qu’une petite portion de nos communautés humaines à venir partager la parole de Dieu et son Pain de vie, mais nous le recevons aussi au nom (et non pas à la place) de tous ceux et celles qui n’y pensent pas, de tous ceux et celles qui ne veulent pas ou ne peuvent pas venir pour des raisons diverses. Par nous qui recevons le Corps et le Sang du Christ, c’est chaque être humain qui est rejoint par Dieu , en particulier lorsqu’ensuite nous témoignons de lui dans notre vie quotidienne. Nous n’allons pas refaire les processions comme autrefois de reposoirs en reposoirs à travers nos rues, mais chacun(e) de nous est comme l’Arche de Dieu qui se déplace au cœur de nos villages, dans nos rues ou nos maisons, transportant un trésor dans des vases d’argiles que sont nos propres vies..

Sachons revenir à la source en participant aux rassemblements eucharistiques proposés dans nos villages : ainsi, nous communierons toujours plus à la Vie de Dieu donnée à notre baptême et nous la porterons avec joie au monde qui nous entoure par nos petites actions quotidiennes et nos engagements les plus ordinaires. Par nous, c’est Dieu qui donne sa vie à toute l’humanité et à chaque personne en recherche de bonheur. Nous avons là une mission capitale pour notre monde : révéler le véritable sens à la Création et à la vie de tout être humain en signifiant la volonté irrésistible de communion d’Amour de Dieu avec toute Vie.

P. Louis Morandeau


Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique



puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.48