Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Au sujet de la conférence "Parler d’amour avec les jeunes"
Article mis en ligne le 19 mars 2012
dernière modification le 21 mars 2012
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Une cinquantaine de personnes, des parents mais aussi des grands-parents, sont venus écouter mardi soir, à Benet, la conférence « Parler d’amour avec les jeunes ».

La conférencière, Chantal Rondeau s’est attachée à porter un regard bienveillant sur les jeunes en dépassant images toutes faites et préjugés. Elle s’est appuyée sur son expérience : en marge de son activité de conseillère conjugale, elle accueille des parents en difficultés avec leurs enfants, elle rencontre des groupes de jeunes en établissements scolaires.

« La grande question des jeunes : est-ce que je serai aimé, est-ce
que je saurai aimer ? »

Dans une société qui demande à chaque individu de se réussir, ils sont souvent en « mésestime de soi », ils ont donc besoin d’être confortés par leurs parents, y compris dans la relation d’autorité ; ils se heurtent aux parents pour s’exercer à l’autonomie ; mais en même temps dans les exigences des parents ils mesurent qu’ils comptent pour leurs parents.
Chantal Rondeau insiste pour dire qu’on aime et avec son corps, et avec ses sentiments, et avec son cerveau ; oui, on aime aussi avec sa volonté. Discours d’autant plus difficile à entendre pour des jeunes qu’il n’est pas très à la mode.
La conférencière dira qu’il faut apprendre aux jeunes la nécessaire solitude, et aussi l’attente, et la frustration : pas tout, tout de suite. Leur « bien-aimé » ne les comblera jamais totalement et il n’est d’ailleurs pas fait pour ça.
La conférence était organisée par la paroisse ; Chantal Rondeau soulignera que des jeunes veulent encore un mariage à l’église, parce qu’ils se reconnaissent dans le projet d’amour durable où les chrétiens les invitent à s’engager.
Claude Arrignon.

Voici, en écho, quelques paroles de la conférencière…

« Être aimé pour aimer… »
« Des limites, des frustrations sont inévitables et même normales dans l’amour humain … »
« Accepter le réel, accepter d’être frustré, renoncer à la toute puissance et au tout, tout de suite.. »
« Pour se sentir aimé et en sécurité, les jeunes ont besoin de cadre, de limites, de repères… »
« Il y a un nécessaire apprentissage progressif de l’autonomie de l’enfance à l’âge adulte.. »
« La peur de la solitude existe chez les ados, ils ont besoin de se retrouver en groupe pour se sentir dans la norme… »
« Les jeunes ont besoin d’un climat de confiance, ils ont besoin d’être valorisés et encouragés… »
« S’estimer soi-même pour pouvoir aimer… »
« On aime avec son cerveau, avec son cœur et avec son corps. Si ces trois éléments sont en accord, il y a respect de soi-même et des autres… »

Avec cette conférence, un bon moment nous a été donné pour s’entendre dire et pour se redire qu’il y a des façons justes et ajustées de « parler d’amour aux jeunes ».
Dans l’assistance, parents et grands-parents étaient bien conscients de l’intérêt du sujet, dans la diversité et le respect du rôle de chacun.

Le temps de réflexion, proposé après l’intervention de Chantal Rondeau en petits groupes, a permis l’expression de points de vue croisés des générations, dans une grande liberté de parole.

Dans la salle les groupes de discussion se forment.


Les échanges ont été bien sympathiques, ils mériteraient peut-être d’être poursuivis et approfondis…

Merci sincèrement à Chantal Rondeau pour cette soirée.

Merci aux organisateurs et partenaire de la conférence : la Paroisse et le Collège Saint-Martin.

Texte : Cl.A, M.R, B.M.
Photos : F-Ch.M


Forum
Répondre à cet article


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.48