Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Baptême de Sandra, 24 ans dimanche de Pâques 2010.
Article mis en ligne le 4 avril 2010
dernière modification le 24 mai 2014
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

En cette nuit et en ce jour de Pâques 2010, sur toute la France, 2900 baptêmes d’adultes ont été célébrés. L’annonce de la résurrection du Christ continue de se répandre quotidiennement auprès de nouvelles personnes. Sandra, 24 ans, de la paroisse Sainte Marie en Plaine et Marais, fait partie de ces 2900 adultes de cette année.
Un très nombreux rassemblement l’a accompagnée en ce dimanche de Pâques 2010 en l’église de Benet. Nous avons sélectionné quelques photos pour évoquer cette fête de Pâques et le baptême de Sandra.







Cette nuit a été pour l’humanité tout entière une nuit de Passage, une Pâque : passage de l’obscurité profonde de la nuit…à la lumière d’un nouveau matin ; cette nuit est devenue le passage de l’obscurité d’un tombeau fermé… à une pierre roulée laissant passer le soleil en ce matin de Pâques ; passage de la mort… à la vie ; passage des ténèbres… à l’aube d’un nouveau matin. Cette nuit a été traversée par la lumière de la Résurrection de Jésus. Nous nous souvenons : Dans la fraîcheur d’un matin de Pâque, il y a désormais plus de 2000 ans, avant que les gens ne soient réveillés, quelques femmes, (Marie Madeleine, Jeanne, et Marie mère de Jacques d’après le récit de St Luc), voulaient rendre une visite à celui qui avait toujours une place dans leur cœur, Jésus. Elles ne pouvaient pas s’empêcher d’aller au tombeau, tellement elles étaient attachées à lui…et elles sont venues très tôt, le matin, car elles avaient peur que ceux qui avaient arrêté Jésus s’en prennent aussi à elles. Mais en traversant le jardin et de loin, elles s’aperçoivent que le tombeau est ouvert.. Elles s’approchent quand même et voient que Jésus n’est plus là. Alors la peur les prend… et elles retournent en courant le dire à d’autres. Pierre et Jean qui se trouvaient là, viennent eux aussi en courant. Et dans la ville une rumeur commence à se répandre : Jésus est vivant…. Des personnes l’ont reconnu.

C’est quelque chose d’absolument inouï et invraisemblable. Les apôtres, les premiers, ont eu beaucoup de mal à y croire… Et cette nouvelle venue jusqu’à nous aujourd’hui n’est pas sans nous poser les mêmes questions. La mort et le mal qui sont dans nos vies comme un butoir incontournable, seraient-ils vaincus ? Nous le voudrions bien, tellement ils nous apparaissent comme destructeurs. Et tous qui que nous soyons, chrétiens ou non, nous sommes tous marqués par le même mal, mais tous aussi appelés au même salut dans la mort et la résurrection du Christ. Les scientifiques, les philosophes, les politiques, tous les grands de ce monde auront beau faire toutes les découvertes possibles, les médias faire toutes les annonces possibles pour émouvoir le monde, rien, absolument rien ne pourra supplanter cette nouvelle inouïe de la résurrection de Jésus et de la nôtre. Oui, nous sommes appelés à une vie sans fin et toujours plus belle. C’est là le fondement absolu de notre foi chrétienne. C’est la notre espérance que nous annonçons à temps et à contre-temps.

Dans les premiers siècles de l’Eglise, lorsque les adultes étaient baptisés dans la nuit de Pâques, on les faisait descendre dans la piscine baptismale du côté du soleil couchant, ils étaient entièrement plongés dans l’eau jusqu’à perdre souffle, et ils ressortaient, respirant un souffle nouveau, le souffle de Dieu, et c’est vers l’Est, côté du soleil levant, qu’ils remontaient, ils étaient des êtres nouveaux, relevés de la mort, arrachés au péché, pour marcher vers la lumière à la suite du Christ, le premier relevé d’entre les morts. Aujourd’hui, nous allons vivre le baptême de Sandra et tout à l’heure après la messe le baptême de Sam qui lui n’a pas tout à fait un an. Nous n’allons pas plonger Sandra dans la piscine baptismale aujourd’hui, mais le baptême a toujours le même sens : baptiser, ça veut dire baigner, plonger dans l’eau, baigner, plonger dans la vie de Dieu, pour la transmettre au monde.

Vivons ce baptême comme un ressourcement de notre propre baptême et comme un renforcement de notre foi au Christ Ressuscité.

Louis Morandeau


Forum
Répondre à cet article
magnifique
- le 5 avril 2010

un bapteme magnifique bravo sandra



puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22