Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Des mages se sont mis en route...vers une étoile...
Article mis en ligne le 4 janvier 2009
dernière modification le 11 janvier 2009
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Voilà une bien curieuse histoire qui voit d’étranges personnages demander au roi des juifs, Hérode, le lieu de naissance du roi des juifs ! A l’évidence ce récit ne cherche pas la vraisemblance historique mais nous renseigne sur la foi des premières communautés chrétiennes auxquelles s’adresse Saint Matthieu.

« Où est le roi des juifs car nous avons vu se lever son étoile. »

Des hommes, des scientifiques de leur époque, étrangers au peuple juif, ne connaissant rien à la révélation biblique, mais ouverts et accueillants se sont mis en marche aiguillonnés par la découverte d’une étoile nouvelle.

Comment ces mages savent-ils que l’étoile indique la naissance du fils de Marie ? Le texte n’en dit rien. Mais nous comprenons que seuls, ces savants sont incapables de parvenir à leur but…Ils ont besoin d’aide… Ils doivent se renseigner, être enseignés par l’Ecriture. C’est à Jérusalem qu’ils trouvent cet enseignement, au milieu des docteurs de la loi, des chefs des prêtres et des scribes. Et curieusement ces derniers, spécialistes des Ecritures ne tirent pas de leur savoir les conclusions qui s’imposent : ils renvoient les mages à eux-mêmes : « Allez vous renseigner… ! ». Ces docteurs de la Loi de Jérusalem ont des connaissances qui ne leur ont pas ouvert les yeux de la foi ; la lumière de l’étoile ne les a pas touchés, ne les a pas mis en chemin… et même ils restent immobiles à Jérusalem. Eux qui sont toujours dans le Temple à étudier les Ecritures, ils auront besoin d’écouter douze ans plus tard, l’enseignement d’un jeune adolescent nommé Jésus : ce sont des gens qui savent mais qui ne reconnaissent pas Dieu au cœur de leur vie… En revanche, les mages, ces étrangers dont les autorités se méfient car ils pratiquent la magie et la divination se rendent à Bethléem. Et l’étoile est au rendez-vous. Elle les guide d’une manière efficace pour qu’ils ne ratent pas la seule rencontre qui vaille, celle de l’enfant dans les bras de Marie. Et notre attitude à nous ressemble-t-elle plus à celles des docteurs de la Loi à Jérusalem ou à celle des mages en marche vers l’étoile ?

« En entrant dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère. »

Eclairés par l’étoile de la foi, ces hommes ont le cœur suffisamment ouvert pour reconnaître dans un petit bébé pauvre et sans défense celui qui peut combler leur soif d’infini. Ils se prosternent devant lui comme devant Dieu et lui offrent des cadeaux. Les présents des mages révèlent la vraie nature de Jésus : l’or, trésor des rois confirme sa royauté. L’encens brûlé sur les autels confirme sa filiation divine, l’encens exprime quelque chose de la sainteté ; et la myrrhe avec laquelle on embaumait les morts annonce la passion de Jésus et sa résurrection.
Ayant trouvé ce qu’ils cherchaient, Jésus la Nouvelle Alliance, ils n’ont plus besoin de repasser par Jérusalem qui représente la première alliance (Les docteurs de la Loi de Moïse qui les ont renseignés). Aussi repartent-ils par un autre chemin….le chemin d’une alliance nouvelle, scellée dans la résurrection du Christ.

A travers cette petite histoire bien tournée, Saint Matthieu qui écrit après la mort et la résurrection du Christ raconte la foi de l’Eglise.

C’est lui, Jésus-Christ, cette lumière mystérieuse qui a mis les mages en route, qui a éblouit tant d’hommes et de femmes depuis deux mille ans. Lumière dans nos nuits de doute et d’angoisse qui nous attire, nous irradie, nous transforme pour à notre tour nous faire devenir lumière pour nos frères. C’est lui cette force mystérieuse qui a des mages sur le chemin d’une étoile, qui nous fait nous mettre en mouvement, qui nous dit : ose te mettre en route toi aussi, ne vis pas dans la nostalgie d’une Eglise du passé, prends des responsabilités aujourd’hui, ne te détourne pas de la vie de tes concitoyens, exprime toi dans les domaines qui sont les tiens en usant de tous tes talents afin de faire advenir un monde juste, fraternel et beau.

C’est lui le Christ qui se lève au creux de notre humanité comme la lumière du monde. C’est lui qui nous est donné par Dieu son Père comme la clarté qui « en venant dans le monde illumine tout homme ».

C’est avec tous les mages qui ont osé regarder vers la lumière au cœur de la nuit, que je vous invite à garder l’espérance en cette nouvelle année qui est déjà commencée… Tout le monde nous prédit une année difficile, mais qu’elle nous fasse grandir en humanité et pour toujours plus de fraternité.
A toutes et à tous, Bonne année !

Louis Morandeau


Forum
Répondre à cet article


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22