Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Fête du Christ Roi : le jugement dernier
Article mis en ligne le 23 novembre 2008
dernière modification le 29 novembre 2008
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

« Ce que vous avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, leur répond le roi, c’est à moi que vous l’avez fait. Ce que vous n’avez pas fait à l’un de ces petits, c’est à moi aussi que vous ne l’avez pas fait ! »

Jésus se lie d’une solidarité absolument étroite avec tous ses « frères » humains, en particulier avec les plus petits d’entre eux, à tel point que le comportement adopté à leur égard l’atteint lui-même. Et Jésus condamne le non-engagement de la même manière qu’ il condamne la violence à l’égard d’un frère : « Ce que tu n’as pas fait au plus petit des miens, c’est à moi que tu ne l’as pas fait »

En finale, ce juge que nous croirons voir pour la première fois au jour de notre jugement, nous l’aurons rencontré déjà depuis longtemps, tout au long de notre vie de tous les jours…L’homme a affaire au juge céleste chaque fois qu’il est devant son frère ; le jugement et le sort final de chacun se vivent, en réalité, dès maintenant : c’est l’instant présent, dans sa banalité apparente, qui est décisif. C’est aujourd’hui que nous engageons notre avenir, et non pas dans un ultime débat de la fin des temps. Et c’est aujourd’hui que des hommes et des femmes ont faim et soif, qu’il y a parmi nous des étrangers, des malades, des prisonniers, des démunis, des gens isolés ou déprimés. Il est vrai aussi que, dans ce texte, Jésus se transporte à la fin des temps, mais c’est pour faire saisir l’importance du présent. Ce n’est pas vers un avenir lointain que Jésus jette la lumière de son regard ! non ! il le plonge dans la profondeur actuelle de la vie de tous les jours.

Ce n’est pas seulement dans le temps que Jésus se place, mais aussi dans l’espace : Ce texte d’Evangile ne met pas Dieu très loin dans le ciel, mais là tout proche, au cœur de la vie de l’homme. Le visage de Dieu, c’est celui de mon frère, de mon voisin, des membres de ma famille, de mes camarades, de mes ami(e)s, dans ma maison, dans ma rue ou dans ma commune… même s’ils ne sont pas de ma race, de ma sensibilité politique ou sociale, ni de ma religion. Jésus me place en face de mon prochain : A la suite du Synode, nous avons beaucoup parlé des Communautés Chrétiennes de Proximité…et dans cet Evangile d’aujourd’hui, nous retrouvons le sens de cette intuition missionnaire diocésaine. Dans « ces assises finales et solennelles » décrites dans cet Evangile, nous pouvons être surpris que rien ne soit dit sur la prière, les sacrements vécus, la pratique religieuse… : ceci ne veut pas dire qu’ils ne sont pas essentiels ; mais une nouvelle fois, Jésus veut nous affirmer très fort que notre service de l’autre est un acte fondateur de notre vie chrétienne. Lorsque nous nous mettons au service des plus petits de notre humanité, nous faisons de ce service du prochain un sacrement (= signe visible) de l’amour de Dieu pour tout être humain. C’est tout le sens du diaconat : Sacrement du Service

Concrètement, il y a des propositions qui sont faites par notre communauté chrétienne
-  Vendredi soir, nous avons vécu ici une rencontre des équipes « Partage et Rencontre » où nous nous sommes dit la confiance que nous avons les uns à l’égard des autres pour construire un monde toujours plus fraternel.
-  Le week-end dernier, des personnes de la paroisse ont participé, à Lourdes, aux Assises de la Santé….pour mieux accompagner, au nom du Christ, ceux qui souffrent chez nous.
-  Bientôt, le Secours Catholique va organiser un repas pour renouer des liens avec ceux qui se sentent un peu plus seuls…

Et il y a tout ce que chacun peut vivre chez lui comme attention à ceux et celles qui lui sont donnés chaque jour.

Au jour de Dieu, tout dépendra de notre réponse à la question que le Seigneur nous pose aujourd’hui : « Que fais-tu de mon frère ? »

Louis Morandeau


Forum
Répondre à cet article


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22