Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Fraternité Missionnaire de la Plaine et de Sainte Thérèse
Article mis en ligne le 30 octobre 2010
dernière modification le 20 mars 2013
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

S’engager ou se ré-engager en Fraternité Missionnaires de la Plaine et Chrétiens Associés, c’est chercher à :

1. FAIRE FRATERNITÉ... Ensemble... comme frères et sœurs... unis par et dans le Christ.

De fait, à l’occasion de ce réengagement, beaucoup d’entre nous ont insisté pour dire combien la Fraternité leur était précieuse.
L’un dit : "J’ai besoin de la Fraternité"...
L’autre :"Je reçois beaucoup de la fraternité approfondissement spirituel, soutien moral, écoute, confiance, amitié..."
Et pour un certain nombre, les liens sont devenus tels, le soutien si important, qu’ils n’imagineraient même pas ne pas se réengager chaque année...

De « La fraternité pour moi »... à « moi pour la Fraternité »

C’est vrai : pour une part, nous sommes tous entrés en fraternité pour y trouver réconfort et soutien dans notre foi, pour nous y ressourcer humainement, spirituellement ... Nous ne pouvons que rendre grâce pour tant bienfaits reçus ... c’est bon et c’est juste, il nous faut continuer encore et toujours sur ce chemin...
Cependant chacun est aussi invité à passer petit à petit, à son pas, de "La fraternité pour moi... à moi pour la Fraternité" (cf. Jean Vanier ) à passer de ce que je reçois en
fraternité à ce que je peux donner à la Fraternité selon la disponibilité ou les dons qui sont les miens...

+ Nommer ce que je pourrais aujourd’hui donner à la Fraternité et demander au Seigneur la générosité d’aller jusqu’au bout du don, en réponse à son appel à Le servir en Fraternité..
Ensemble... c’est-à-dire "en corps", "en faisant corps" puisque nourris du même Pain... de la Parole, de l’Eucharistie et de la Fraternité. Comme rappelé dans le courrier, le réengagement de chacun en réponse à l’appel de notre baptême est « libre et personnel » mais il s’agit en même temps de « s’engager avec des frères, en Église, pour constituer ensemble le Corps du Christ pour la mission ».... Nous nous engageons bien personnellement mais aussi ensemble (au niveau diocésain comme interdiocésain), tous unis en un seul « Corps » : MdP et Chrétiens Associés... Avec ceux du Berry, et ceux de Charente Maritime)... Il est important d’en reprendre conscience, personnellement et ensemble...
Ensemble... Comme des frères et sœurs ... c’est-à-dire dans la confiance réciproque.

Chacun, quel qu’il soit,
faisant l’effort de livrer ce qu’il peut partager de ses joies, de ses peines, de sa foi, de ses craintes...
à sa manière à lui et avec les moyens qui sont les siens... sachant que chacun peut compter sur l’écoute et le respect de tous...
Sachant que le groupe bénéficie toujours de l’apport de chacun de ses membres...
Pour parler à la manière de St. Paul : en Fraternité," il n’y a plus ni homme, ni femme... seulement des frères et des sœurs vivant d’un seul et même baptême"... Le chemin n’est évident pour personne mais c’est aussi à ce prix que nous formerons des groupes vraiment rayonnants de fraternité humaine et spirituelle.

Ensemble... comme des frères et soeurs... unis par le Christ et dans le Christ ... le voudrais simplement rappeler ici ce que disait la fraternité d’Aigrefeuille d’Aunis à l’assemblée de janvier et qui nous avait interpellés : "Nous avons dépassé les liens affectifs, nous nous sentons vraiment frères et sœurs, donnés les uns aux autres pour le Christ et par Lui, c’est Lui qui est au centre de notre vie de fraternité"...

Pour certains (les plus nouveaux), pour certaines fraternités
nouvellement constituées, le "ensemble" est encore à construire... Pour les fraternités plus anciennes, le confort de l’amitié peut nous faire oublier le "ensemble dans le Christ"...

2. POUR LA MISSION DANS LA "PLAINE", DANS "LES PLAINES"

Redisons-le encore : Nous ne sommes pas en fraternité pour rester au chaud bien ensemble. Nous sommes en fraternité pour la mission, et plus précisément encore pour la mission dans la "Plaine" ; C’est le charisme dont nous héritons qui a marqué les "Missionnaires de la Plaine" fondé par le P. Martin, lui-même infatigable missionnaire... Sur ce point vos témoignages sont nombreux, variés et forts ...

+ En ce jour de réengagement, personnellement et ensemble, nous sommes invités à nous interroger sur la vitalité de notre souci missionnaire en chacun des lieux et des situations auxquels la vie nous envoie aujourd’hui (quartiers, travail, famille, associations, etc..)... Comment être encore mieux présents au monde, personnellement et en fraternité, pour que Jésus y soit mieux connu et mieux aimé ?

3. EN ÉGLISE DIOCÉSAINE

Si quelques-uns le reconnaissent : "La fraternité est pour moi un chemin qui m’a conduit et me conduit encore à l’engagement en Église"... pour un certain nombre, c’est présentement l’un des points les plus difficiles ou les plus délicats de l’engagement en fraternité...
En effet, bon nombre d’entre nous disent avoir des difficultés à se considérer comme ..."enracinés dans la vie de l’Église Diocésaine, à être partie prenante de la vitalité de cette Église"... ... L’un s’interroge
"Suis-je une force vive ?
Je voudrais simplement nous inviter tous à considérer le chemin déjà fait et celui qui nous reste à parcourir pour que, personnellement et ensemble, nous nous considérions comme partie prenante et active au sein de notre Église diocésaine. Comment, personnellement et ensemble en fraternité, servons-nous l’Évangile au cœur de ce Peuple de baptisés qui est en Vendée ? Les voies et les vocations restent toujours multiples...

+ Nous demanderons la grâce de rester unis à notre diocèse et de le servir chaque jour davantage afin que Jésus y soit toujours mieux connu et aimé de tous.

4. SELON LA VOIE SPIRITUELLE DE THÉRÈSE DE LISIEUX

Sur ce point, notre parole est diversifiée, voire paradoxale...
Certains privilégient la voie spirituelle de Ste Thérèse comme porte d’entrée dans la fraternité,
tandis que d’autres disent ne la connaître que très peu et ont toujours de la peine à entrer dans le langage qui est le sien...
mais pourtant, tous, nous désirons continuer à la découvrir...

+ Quoi qu’il en soit de notre degré de connaissance, on constate que, même parmi ceux qui disent ne pas être familiers de Thérèse,
les uns sont touchés par la Sainteté au quotidien, dans les petites choses de la vie "ces petites attentions au jour le jour, ces regards qui donnent confiance, ces sourires qui donnent courage" (prière de fraternité).
Certains cherchent à mettre en oeuvre l’Amour miséricordieux qui lui est si cher...
pour d’autres, c’est la voie de la Confiance qui les attire...

Thérèse Jaud


Forum
Répondre à cet article
la fraternité
- le 3 novembre 2010

J’ai beaucoup reçu des pères missionnaires de la Plaine : de la confiance, de l’écoute.

Je me demande aujourd’hui avec toutes les questions qui m’assaillent suite à des difficultés sur la paroisse si je ne pourrai pas trouver

au sein de la fraternité des réponses et une sérénité pour vivre ma foi.

J’ai des amis membres de la fraternité, je suis proche d’eux, je crois que je vais leur en parler ! Mireille

Dans la même rubrique

Fraternité des MDP
le 14 février 2008


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.48