Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Jean-Baptiste : "Préparez le chemin du Seigneur..."
Article mis en ligne le 13 décembre 2008
dernière modification le 25 décembre 2008
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

« Préparez le chemin du Seigneur… Aplanissez la route. »

En reprenant cette parole d’Isaïe, Jean le Baptiste avait conscience que le Salut de Dieu était déjà en train de se vivre, mais qu’il fallait aussi continuer de l’accueillir en ouvrant son cœur. Il y avait encore beaucoup de choses à faire, surtout dans le cœur des hommes. Où en sommes nous aujourd’hui, 2000 ans après ?

Un prophète, c’est d’abord quelqu’un qui annonce une parole souvent en contradiction avec ce qui est vécu dans son milieu. Or, il n’y a pas seulement la parole qui est en contradiction, mais toute sa vie. Regardez bien où Marc situe Jean Baptiste : dans un désert, vêtu d’une tunique grossière, avec une ceinture de cuir…il mangeait du miel sauvage et des sauterelles. Autant de petits détails qui ne sont pas sans importance : D’abord, c’est dans le désert et non pas à Jérusalem que Jean-Baptiste annonce le Messie. Jérusalem, c’est la ville où l’on vit le culte un peu formaliste du temple, où on s’aperçoit des disputes mesquines entre les clans religieux… il y a là aussi tous les calculs hypocrites des politiciens de la capitale…Jérusalem, une ville où les relations humaines sont marquées par bien des faux semblants. Lorsque nous sommes enlisés dans de multiples habitudes prises au fil des jours ou bien dans certaines manières de vivre qui nous renferment sur nous-mêmes, il nous est souvent impossible d’entendre une parole nouvelle ou de se renouveler…il est nécessaire alors de prendre de la distance… St Marc veut signifier, en plaçant Jean-Baptiste au désert, qu’il a eu besoin de prendre du recul, pour changer un peu quelque chose dans sa vie, pour accueillir Dieu. Il faut souvent faire le vide en soi-même pour entendre l’autre…Et l’autre, c’est mon mari, ma femme, mes enfants, mes voisins, mes collègues de travail, c’est Dieu aussi…Prendre du recul pour mieux être à l’écoute ensuite…savoir prendre un peu de recul pour nous ouvrir à une vie nouvelle que Dieu nous donne comme une lumière sur nos vies. A Noël, c’est la lumière du Salut en Jésus-Christ qui entre dans l’humanité entière pour éclairer tout homme. Faire une place, dans notre vie, à la lumière de Dieu. Quand on accueille quelqu’un dans notre maison, on prépare un repas ou bien on prépare une chambre… Cette année, c’est Dieu lui-même que nous accueillons chez nous , mais si, dans notre vie, nous laissons tout dans l’état, il n’aura pas de place pour Dieu qui vient : « préparez une place pour notre Dieu… »

Au désert, Jean-Baptiste était vêtu d’une tunique grossière qui ne portait certainement pas le nom d’une marque qui fait rêver les jeunes et les enfants d’aujourd’hui ; Jean-Baptiste se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage : autant de petits détails qui interpellent notre manière de vivre alors que nous, nous nous préparons à faire de copieux repas en ces fêtes de Noël et de nouvel an. Ce mode de vie de Jean-Baptiste nous invite peut-être à repenser notre nourriture spirituelle et matérielle en ces jours de fête. Comment nos modes de vie font-ils une place à l’autre ?
Oui, les lieux de conversion sont multiples pour nous aujourd’hui, dans une société qui nous pousse à vivre d’abord pour l’épanouissement de notre propre personne :

-  « Aplanissez vos chemins… redressez vos routes tordues » : laissons Dieu entrer dans notre vie.

Louis Morandeau


Forum
Répondre à cet article


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22