Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Jésus lui-même nous interpelle sur la fracture sociale entre riches et pauvres
Article mis en ligne le 26 septembre 2010
dernière modification le 30 septembre 2010
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

LE RICHE ET LE PAUVRE LAZARRE (Luc 16, 19-31)

Voilà bien un texte d’évangile, aujourd’hui, qui est d’une étonnante actualité.

Quelque soit l’époque, il y a toujours ce fossé qui sépare les nantis et ceux pour qui l’existence est toujours une survie. Dans ce texte, une des choses qui est des plus impressionnantes, c’est l’existence de ce fossé infranchissable entre riches et pauvres...on remarque aussi que Jésus ne se prononce pas sur les artisans de ce fossé ; il dit simplement : “il a été mis entre eux et nous un fossé infranchissable.” Par cette manière de parler, Jésus sous-entend la non-puissance de Dieu devant ce fossé : Dieu ne peut pas aller au-delà de la liberté de l’homme.

Et aussi, d’après ce texte, ce que nous vivons sur terre semble engager notre éternité .
Voilà bien une Parole qui nous dérange...et même qui nous agresse, car qui que nous soyons, nous pouvons nous sentir riches par rapport à certains et donc nous nous sentons concernés par cet Evangile, et puis aussi, l’habitude, voire la lassitude font que des situations inacceptables ne nous émeuvent plus (chômage, exclusion, exploitation....) On s’habitue vraiment à tout, même à ce que des gens ne vivent pas bien autour de nous. On reste indifférent à leur situation, sauf aux catastrophes super-médiatisées. Mais quelle est notre solidarité avec celui ou celle qui est à notre porte , qui nous tend la main et qui nous demande un véritable engagement de notre part ? Nous ne pouvons pas vivre les uns sans les autres.

L’Evangile est très clair aujourd’hui : n’attendons pas l’extraordinaire ou que ça vienne d’en haut, d’Abraham, des prophètes, des chefs d’Etats , des religieux ou du gouvernement ou des responsables d’une paroisse....Mais c’est dans le quotidien de la vie, et seulement si chacun de nous s’engage réellement, qu’il nous faut essayer de combler ce fossé inacceptable. Il y a une manière d’être homme qui creuse des fossés...et une manière d’être homme qui construit une fraternité dans le respect de l’autre.

L’homme que Dieu veut est un homme qui cherche à être juste, et la recherche de la justice est toujours un combat sur soi-même. Et ceci suppose beaucoup de temps, de persévérance, au delà des lassitudes et des découragements.
- Voilà une première conversion à laquelle nous sommes appelés ce matin : vivre ce combat sur nous-mêmes dans le quotidien de nos vies. La recherche de la justice est primordiale dans la vie d’un chrétien.

L’Homme que Dieu veut est un homme qui choisit de vivre dans l’amour et le respect de l’autre, même s’il a des engagements sociaux, politiques, religieux qui ne vont pas dans mon sens. Le tort du riche de l’Evangile est de n’avoir jamais eu besoin de l’autre pour vivre...il se suffisait à lui-même. Il a eu besoin de l’autre (d’Abraham) quand c’était trop tard. Avoir besoin d’un autre pour vivre, ce n’est ni uniquement lui donner ce qui lui manque par pitié, ni même chercher notre propre épanouissement en agissant auprès de lui, mais c’est accueillir gratuitement ce qu’il est et le considérer comme un frère, dans sa différence, c’est à dire quelqu’un qui est, par le même sang, fondamentalement lié à ce que je suis et qui ne peut pas exister sans moi.....De la même manière que Dieu ne peut pas exister sans l’homme...et que l’homme ne peut pas exister sans Dieu. L’Homme et Dieu sont existentiellement liés l’un à l’autre.

- Voilà donc un nouvel appel qui nous est adressé : vivre une réelle solidarité avec nos plus proches et avec tout homme quel qu’il soit et savoir respecter sa différence. On ne devient soi-même qu’à l’aide de l’autre. La solidarité nous engage l’un envers l’autre, et l’un avec l’autre.
Aujourd’hui, demandons cette Fraternité et surtout la force de la construire.

P. Louis Morandeau


Forum
Répondre à cet article


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.48