Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Le Fils de l’Homme, qui est-t-il pour vous ?
Article mis en ligne le 3 septembre 2008
dernière modification le 17 novembre 2008
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Matthieu 16, 13-20

Nous venons d’entendre ce texte : Jésus vient de faire son petit sondage sur ce que les gens disent de lui. Et un sondage est toujours situé, et là, il ne le fait pas n’importe où : il se trouve dans les régions frontalières du nord de la Palestine d’alors. Oui, Jésus veut savoir ce qu’on dit de lui, et ceci pour mieux se situer lui-même face aux autres….et aussi pour engager plus clairement ses disciples à sa suite. Jésus, comme nous aussi, a besoin de donner des repères à ceux qui sont autour de lui, et pour mieux se situer lui-même

Dans ce besoin très humain de savoir ce qu’on pense de nous, il y a là quelque chose d’important pour nous tous : cette nécessité d’être au clair devant ceux avec qui nous vivons….car, en fait, ce sont les autres qui nous font exister par leur regard sur nous. Ainsi, cet Evangile nous renvoie à une autre question : comment est-ce que je fais exister l’autre par le regard que je porte sur lui ? Est-ce que je ne suis pas toujours à voir en lui ou en elle le négatif ou ses limites ? Ou bien est-ce que je fais un effort pour valoriser ce qu’il fait et ce qu’il est, même si sa vie est parfois un peu compliquée ? Une rumeur sur quelqu’un peut tuer cette personne, comme elle peut aussi la grandir. Sachons porter sur l’autre un regard plein de respect à la manière de Jésus lui-même.

Et puis voyez, Jésus interpelle plus directement ses disciples : « Et vous…oui vous…que dites vous de moi ? » Il attend que ses meilleurs amis se prononcent personnellement, qu’ils s’engagent personnellement face à lui. C’est tellement facile de dire : les uns pensent que tu es Jean-Baptiste….d’autres pensent que tu es Elie… On engage toujours les autres avant de s’engager soi-même…on se réfugie derrière la pensée d’un groupe, d’un courant de pensée… Or Jésus demande que chacun se positionne personnellement face à lui. Jésus demande une démarche de confiance de la part de chacun : c’est d’ailleurs cela la profession de foi. Il y a des moments où , dans la vie, on a besoin que l’autre qui est en face de moi s’engage réellement lui-même… on a besoin qu’il me dise : « Je t’aime »… « Tu es le Messie, le Fils du Dieu Vivant ». Alors comment est-ce que je dis ma foi, ma confiance à celui ou celle qui me demande une parole ? Et comment je vis et j’affirme ma foi en Dieu ? Je sais aussi qu’un engagement, une parole personnelle me fera toujours exister comme homme ou femme responsable de ma vie. Et comment est-ce que j’aide l’autre à dire une parole ? Comment est-ce que j’ose me mouiller comme chrétien(ne) dans mon milieu ?

Enfin, regardons comment se crée entre Pierre et Jésus une confiance mutuelle : lorsque l’un des deux commence à croire en l’autre, ils se confient mutuellement des responsabilités. Pierre reconnaît Jésus pour ce qu’il est : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! » Alors, Jésus lui répond aussitôt, sans aucune hésitation : « Tu es Pierre , et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise. » Lorsque nous mettons notre confiance en quelqu’un d’autre, celui-ci, en retour, met sa confiance en nous. Alors demandons au Seigneur, ce matin, la grâce d’avoir un cœur qui sache écouter l’autre, un cœur qui sache faire confiance… un cœur qui comme Jésus, sait confier une mission. Et nous qui avons la confiance d’un autre ou d’une autre, que nous sachions la respecter !

Seigneur apprends nous le véritable don de nous-mêmes, le véritable amour !

Louis Morandeau


Forum
Répondre à cet article


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22