Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Le Mazeau
Article mis en ligne le 22 janvier 2008
dernière modification le 30 octobre 2014
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Eglise de l’Immaculée Conception
Route de l’église 85420 Le Mazeau

Voir le plan et tracer son itinéraire

L’église de l’Immaculée Conception a été construite à la fin du XIXè siècle. En 1889, le village du Mazeau se détache de la commune de St Sigismond. La construction d’une église achève l’émancipation de la communauté. Trois difficiles plans de financement se succèdent, en avril 1890, en juin 1892 et en février 1893. Des restrictions sur le projet initial de l’architecte fontenaysien Filuzeau s’imposent. Le plan ne prévoit plus d’éventuelle contribution de l’état. L’église est donc financée uniquement par les Mazéeens grâce à un emprunt et grâce à la vente de bois. Dès 1890, le plan de financement écarte le projet de construire un presbytère. Les travaux ne commencent qu’au printemps 1897. Le 26 Janvier 1898, l’archevêque signe l’acte d’authenticité de la relique de la Croix conservée en l’église du Mazeau.
Le 8 Décembre 1898, pour la fête de l’Immaculée Conception, l’église paroissiale est bénie par l’abbé Ménard, supérieur de Saint Joseph de Fontenay le Comte, assisté de cinq autres prêtres.

Architecture extérieure Cliquer sur l’image pour l’agrandir

On peut souligner la présence du clocher. En effet, en 1893,
pour des raisons budgétaires, le conseil municipal retire la construction d’un clocher du projet initial.
En 1895, il revient finalement sur cette décision. Les habitants de la paroisse ne manquent
pas d’ironiser sur ce clocher. Ils lui reprochent de ne pas prendre corps au-dessus
de la ligne horizontale des voûtes. Seule sa toiture rappelle un clocher. Le reste se
perd dans la masse. Placé sur une île à 8 mètres d’altitude, il surplombe les marais
de St Sigismond et Celette. La cloche est alors baptisée le 8 décembre 1898, jour de
la bénédiction de l’église paroissiale.


Architecture intérieure Cliquer sur l’image pour l’agrandir

L’église du mazeau possède une nef unique sans transept, avec un choeur court. L’édifice comprend quatre travées scandées de pilastres qui ordonnent l’ensemble. Pour des raisons de sécurité, les voûtes d’arêtes en briques remplacent le plafond en plâtre sur lattes, jugé trop fragile. La construction de ces voûtes impose l’aménagement de contreforts à l’extérieur. Les doubleaux des voûtes reposent sur des culs-de-lampe. Ces éléments architectureaux sont purement décoratifs ; par leur discrétion, ils donnent une touche d’élégance à un ensemble qui se veut modeste.


Les Vitraux Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Réalisés par Louis René Petit et l’atelier monastique de St Benoît sur Loire en 1972, les vitraux de l’église jouent dans le contraste : couleurs froides contre couleurs chaudes, formes tourmentées, ondulantes à l’intérieur d’un ensemble apaisant. L’interprétation est libre ; on peut cependant deviner sur les premier et troisième vitraux la silhouette de chevaliers aux formes et aux couleurs réfléchies par les eaux marécageuses, et sur le vitrail central, un humble serviteur agenouillé implorant Dieu. Le marais est donc bien suggéré par le choix des camaïeux de bleu et de rouge, d’une part, et, par les ondulations et le jeu des reflets d’autre part. L’effet mystique des vitraux est renforcé par l’enduit récent qui revêt les murs. Le ton clair contraste avec les vitraux du choeur.


Forum
Répondre à cet article


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.48