Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Le grain de blé
Article mis en ligne le 22 octobre 2010
dernière modification le 5 février 2013
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Voici un grain de blé, seul, dans sa beauté parfaite, chargé de vie comme un oeuf. Seul, avec ses protections, avec ses écorces, replié sur lui-même, sans ouvertures. Tellement seul qu’il ne touche à rien, pas même à la terre. Ainsi il peut se conserver longtemps... mais, en conserve, à quoi sert-il ?

Sous lui, la terre, étale, sombre, en attente de vie. Elle peut être pure de ronces et de cailloux. Tant que le grain de blé veut se sauver lui-même il ne se passe rien. Il faut que le grain de blé tombe, se laisse couvrir de terre, s’enfonce dans l’obscurité.

Ce qui se produit alors est merveilleux -craquent les écorces, craque le terrain, et apparaît la double spirale de la vie.

Un double mouvement, vers le haut et vers le bas, vers l’aventure et vers l’approfondissement. Aventure vers le haut : deux feuilles comme deux mains ouvertes pour prier. Approfondissement : des racines qui s’enfoncent dans les couches horizontales.

Il faut la louange et la présence au monde. C’est la racine qui alimente la feuille, et c’est la feuille qui permet à la racine de respirer.

Ici, le grain de blé, c’est Jésus. On peut reconnaître ses mains et son visage. Un grain d’amour peut-il se garder lui-même ? Non il tombe en terre, il s’offre.

Jésus est entré dans les couches sombres de la violence pour vivre l’amour du Père. Il a voulu être louange et enracinement une main tendue vers le ciel, une main tendue vers la terre, unissant le ciel et la terre dans son déchirement.

La violence des hommes a cloué ces mains qui bénissaient, qui guérissaient, qui relevaient. Mais elle n’a pas supprimé l’amour. Par ces mains trouées,. l’amour crie encore. plus fort.

Un fruit qui demeure. Oui pourra oublier cette mort qui accuse la violence et la condamne.
D’où viennent ces épis et ce soleil nouveau qui jaillit de la nuit pour éclairer le monde ? D’un seul grain d’amour tombé sur une terre de violence.

Il y a urgence maintenant. Question de vie ou de mort ou bien les hommes feront attention au grain d’amour, ou bien ce sera la destruction totale. Pas une gerbe d’épis mais une gerbe de feu.

Chacun doit décider : être le grain de blé qui se garde et se regarde beau et solitaire, ou être le grain qui tombe à terre pour donner du fruit.

H. Lindegeard
Retour aux Textes pour prier


Forum
Répondre à cet article


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.48