Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Pâques : Dieu le Père a ressuscité Jésus
Article mis en ligne le 18 avril 2009
dernière modification le 19 avril 2009
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Mettons nous quelques instants dans la peau de Marie Madeleine, dans la peau de Marie, la mère de Jacques, et dans la peau de Salomé. Trois femmes qui suivaient Jésus depuis de nombreuses années. Dans la fraîcheur d’un matin de Pâque, avant que les gens ne soient réveillés, de peur qu’ils s’en prennent aux derniers amis de Jésus, le condamné à mort du vendredi, ces trois femmes voulaient rendre une visite à celui qui avait une très grande place dans leur cœur. Elles ne pouvaient pas s’empêcher d’aller au tombeau, tellement elles étaient attachées à lui. Mais en traversant le jardin et de loin, elles s’aperçoivent que la grosse pierre du tombeau a été roulée sur le côté.. et Jésus n’est plus là. Il y a bien un ange qui essaie de les rassurer mais ça ne suffit pas, la peur les prend… et elles retournent en courant le dire à d’autres.

C’est quelque chose d’absolument inouï et invraisemblable. Les apôtres ont eu beaucoup de mal à y croire… Et cette nouvelle venue jusqu’à nous aujourd’hui n’est pas sans nous poser les mêmes questions. La mort qui est dans notre vie comme un butoir incontournable, serait-elle vaincue ? Nous le voudrions, tellement elle nous apparaît comme la plus importante de nos ennemis. S’il est vrai que le Christ est ressuscité, notre mort, à nous aussi, ne serait en fait qu’un passage, qu’une pâque. C’est la plus grande nouvelle que nous puissions apprendre de toute l’histoire de la création, histoire passée et avenir. Nous sommes appelés à une vie sans fin et toujours plus belle. Le jour de notre conception, nous avons été appelés à vivre pour toujours dans l’Amour de Dieu…dans une vie que nous ne comprenons pas bien aujourd’hui.
Revenons à ce premier matin de Pâques : Ce que les premiers témoins ont constaté, c’est un tombeau ouvert. Cela, au moins ne fait aucun doute. : les siens l’ont eux-mêmes vérifié… de leurs yeux et sans intermédiaires. Et au milieu du tombeau, un jeune homme vêtu de blanc leur dit : « N’ayez pas peur. Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié ? Il est ressuscité. Il vous précède en Galilée. » Alors comment ne pas courir vers ce lieu du rendez vous, pour partager cette vie toujours nouvelle, toujours plus belle et l’annoncer par toute la terre…

Jésus n’est pas le seul relevé de la mort, tous nous sommes des invités à être des relevés, et nous le sommes depuis notre baptême. Dans les premiers siècles de l’Eglise, lorsque les adultes étaient baptisés dans la nuit de Pâques, on les faisait descendre dans la piscine baptismale du côté du soleil couchant, ils étaient entièrement plongés dans l’eau jusqu’à perdre souffle, et ils ressortaient, respirant un souffle nouveau, le souffle de Dieu, et c’est vers l’Est qu’ils remontaient, ils étaient des êtres nouveaux, relevés de la mort, arrachés au péché, pour marcher vers la lumière à la suite du Christ, le premier relevé d’entre les morts, le premier ressuscité. Par notre propre baptême, nous sommes invités aussi à nous relever. Nous allons maintenant évoquer notre baptême comme tous les chrétiens du monde en cette nuit de Pâques par la célébration de l’eau, symbole de la Vie en abondance.

En cette nuit, nous n’allons pas célébrer de baptême…mais nous allons nous unir aux petits enfants qui seront baptisés demain dans cette même église, nous allons nous unir à Gwendolina, cette jeune maman qui sera baptisée également dans cette même église le dimanche 10 mai au cours de l’Eucharistie, nous allons nous unir aussi aux 8 jeunes de notre paroisse qui seront confirmés dans cette même église de Benet le 26 avril prochain….et aussi à tous ceux qui se préparent à un engagement en Eglise dans les temps à venir…

Que ce que nous allons vivre maintenant soit le signe de notre profonde communion au sein de notre Communauté Chrétienne dispersée.

Louis Morandeau

Voici l’extérieur du baptistère Saint Jean du Latran à Rome :


Forum
Répondre à cet article


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.48