Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Quel sens et quelle valeur ont nos vies de la terre ?
Article mis en ligne le 28 février 2011
dernière modification le 1er mars 2011
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Les lys des champs …les moineaux…Dieu…l’argent…(Matthieu 6, 24-34)

« Regardez les oiseaux du ciel…Observez les lys des champs… ils ne travaillent pas…ils ne tissent pas…et pourtant votre Père céleste les nourrit…or vous, vous valez bien plus qu’eux ? …la vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? »

Au premier abord, nous pourrions penser que Jésus méprise ce que nous vivons sur terre et que cet évangile est totalement déconnecté par rapport à ce que vivent les hommes aujourd’hui…au regard de la multiplication des situations de pauvreté, de nos soucis de chômage, d’insécurité…dans nos sociétés de ce 21° siècle. Or en regardant de près, Jésus nous invite au contraire, sans jamais rien mépriser, à chercher toujours plus loin le sens et la valeur de notre vie. Loin de nous détourner de nos préoccupations de la terre, cet Evangile nous invite à nous mettre en distance, non pas pour relativiser nos soucis ou les minimiser, mais pour en chercher le véritable sens dans l’Amour du Créateur. La science, la gestion politique et sociale des nos biens de la terre, et nos progrès techniques, tout en nous situant de manière de plus en plus objective dans l’histoire des milliards d’années d’existence de l’univers, ne pourront jamais par eux-mêmes seuls nous en révéler le véritable sens et nous en dire toute la valeur qui ne se découvrent que dans l’Amour d’un Dieu créateur. Dans cet Evangile, Jésus nous redit avec beaucoup de forces que nos vies humaines ne peuvent pas trouver leur sens dans la seule matérialité de nos actions terrestres qui un jour ou l’autre sont appelées à disparaître à la manière des lys des champs…mais dans l’amour du Père qui nous considère bien plus que tous les moineaux du monde.

Et pourtant, aujourd’hui, tout nous pousse à ne regarder que l’horizon de nos découvertes scientifiques ou l’horizon de nos activités terrestres. Bien sûr, ce que nous vivons sur terre est infiniment grand et infiniment beau, malgré les nombreuses souffrances et les nombreux égoïsmes qui étouffent notre humanité ; cependant, saurons nous y découvrir, à la source, la force d’un véritable Amour ? Nos gestions économiques mondiales, nos découvertes scientifiques sur l’origine du monde, sur la bioéthique ou dans tout autre domaine, seront toujours là avec toute la place que nous devons leur donner, mais elles seraient moins vides et moins froides si elles étaient conscientes de cet Amour qui donne le véritable sens à notre propre humanité. L’Amour ne peut se découvrir que par le cœur et non pas par la seule intelligence.

Cet évangile de Matthieu qui nous parle du soin accordé aux oiseaux, de la beauté accordée au lys des champs, ne nous est pas donné pour déconsidérer la réalité de chaque jour. Mais au contraire, la radicalité de la parole de Jésus vient nous rappeler une dimension importante de notre vie que nous sommes tentés d’oublier au milieu de tous nos soucis qui sont réels et légitimes : c’est qu’au-delà de notre valeur scientifique et productive, nous avons une valeur unique aux yeux de Dieu et qui n’est absolument pas quantifiable, celle de l’Amour. Le dernier mot de la vie ne pourra jamais être donné par la science, par les progrès de la technique ou par l’économie mondiale, mais par l’Amour et uniquement par l’Amour avec un grand A.

L’argent d’accord…mais au-delà de l’argent qui passera, il y a Dieu…l’Amour de Dieu qui, lui, ne passera jamais. Si nous ne donnons pas une place à Dieu, dans nos vies, un être humain sera encore plus démoli que s’il n’avait pas d’argent.

Bien sûr, une économie doit permettre à un homme de trouver toute sa place d’être humain, mais n’oublions pas que lorsque nous aurons fait cela, nous n’aurons fait qu’une partie du chemin…l’autre pas c’est celui de Dieu qui ne se fait que par le cœur.

Sachons nous entraider pour qu’au milieu de nos préoccupations quotidiennes, tout à fait légitimes, nous sachions y découvrir la force d’un Amour qui donne à nos vies sa vraie dimension humaine.

P. Louis Morandeau


Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique



puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53