Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Tous appelés à vivre la miséricorde
Article mis en ligne le 24 août 2010
dernière modification le 5 février 2013
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Journal "LA CROIX" du 23/08/2010
- A Ars, les pèlerins approfondissent le sens de la miséricorde
Le sanctuaire d’Ars accueille le premier Pèlerinage national de la miséricorde

La jeune femme pousse le landau de son enfant en pleurs hors de l’église souterraine d’Ars. Sa sœur et une cousine l’accompagnent. Au cou, le badge du premier Pèlerinage national de la miséricorde, qui s’est tenu dimanche 22 aôût dans le village du curé confesseur.

« Nous voulions vivre un week-end spirituel, et nous avons retenu cette proposition », explique-t-elle. Pour autant, « la question de la miséricorde nous semble très éloignée. Je ne saurais pas exprimer ce que recouvre le mot. » Surprenant, pour une « catholique pratiquante » ?

Pas tant que cela, sourit Régis. « Il y a encore quinze ans, la miséricorde était associée à du misérabilisme. C’était passé de mode, ringard, une vertu dont on n’avait plus besoin. Pourtant, c’est le principal attribut de Dieu… »
La miséricorde remise à l’honneur

Depuis, la miséricorde a été remise à l’honneur par le pontificat de Jean-Paul II, de son encyclique sur la miséricorde divine, Dives in misericordia (1980), à la canonisation de Sœur Faustine Kowalska.

Puis Benoît XVI a appelé à l’organisation d’un premier congrès mondial en 2008, suivi en France de deux congrès nationaux, à Lyon, puis, en février dernier, à Lisieux, en présence de Mgr Albert-Marie de Monléon, évêque de Meaux, coordinateur national pour la France. Le prochain congrès apostolique mondial se tiendra à Cracovie en octobre 2011.

Régis a aussi fait du chemin. « Quand j’étais jeune, je trouvais sainte Thérèse de Lisieux “gnangnan”. J’étais assez catégorique. Pour moi, les gens qui avortaient étaient des assassins. » L’ancien parachutiste, engagé au sein de l’association lyonnaise Mère de Miséricorde, à l’écoute de mères envisageant d’avorter, voit désormais en elles des femmes « en souffrance ».

« Aujourd’hui, je connais les douleurs liées à l’avortement, témoigne ce grand-père comblé de 18 petits-enfants. Je suis gâté par la vie et je voudrais que les gens le soient également. »
Le visage de la bienveillance, de l’attention à l’autre

C’est aussi le sens de l’engagement de Jeanine, qui a « fait vœu de miséricorde » lorsqu’elle a rejoint la communauté Gennésaret, une association de fidèles affiliée à l’ordre du Carmel. Dans le Loiret, la communauté dispose de petites maisons individuelles où ses membres accueillent des gens en souffrance.

La miséricorde y prend le visage de la bienveillance, de l’attention à l’autre. Ici, on parle d’amour. « On peut toujours rebondir, toujours repartir, si l’on se sent aimé », témoigne Jeanine.

Quatre cents personnes ont participé au rassemblement de dimanche 22 août, selon les organisateurs. Parmi elles, Michèle, retraitée et membre d’une aumônerie hospitalière près du Puy-en-Velay (Haute-Loire), venue « non pas chercher des recettes, mais une explication plus profonde du mot ».
"Mieux pardonner"

« Dans les services ou dans les maisons de retraite où j’interviens, je rencontre des gens qui ont eu des existences difficiles, souffrent de brouilles familiales, qui commencent à pouvoir en parler mais ne sont pas prêtes au pardon. Je dois mieux comprendre la miséricorde pour les aider à mieux pardonner. »

Pour Aimée, il s’agit d’une redécouverte. « Enfant, j’entendais beaucoup ma grand-mère me parler de Dieu miséricordieux, témoigne cette trentenaire. Mais j’avais le sentiment de ne pas en avoir besoin pour prier Dieu. » Depuis, les paroles de son enfance béninoise lui reviennent. Pour elle, "la miséricorde pourrait se résumer par ces simples mots : “Je t’aime.” Aimer Dieu, ce n’est pas s’agenouiller, mais témoigner de son Amour avec nos frères."

Bénévent TOSSERI, à Ars-sur-Formans (Ain)

Retour aux autres articles


Forum
Répondre à cet article


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22