Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Tu vaux mieux que ton prix
Article mis en ligne le 21 juin 2008
dernière modification le 5 février 2013
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Il y a quelques temps, une femme, regardant un malade qui a toujours vécu dans la misère et qui était demeuré seul à la fin de sa vie, s’exclamait en s’adressant à ceux qui étaient autour de lui : « Il vaut mieux que son prix. ». En préférant l’adverbe « mieux » à l’adverbe « plus », cette femme a dit, peut-être inconsciemment, quelque chose de très important sur la valeur de la personne : l’expression « mieux que son prix » invite à se situer sur un autre terrain que celui de l’évaluation utilitaire d’un être humain. En insistant sur le « mieux », cet homme nous invitait à nous placer devant une personne, considérée pour elle-même, sans immédiatement l’enfermer dans des critères de rendement social, économique, politique, humanitaire ou même dans des critères de considération au sein d’organisations religieuses.

Devant une personne gravement handicapée, ne cherchons-nous pas trop souvent à savoir comment elle peut être utile socialement ? N’aurions-nous pas plutôt à contempler en elle, même si c’est parfois avec beaucoup de douleurs et de révoltes, un être qui manifeste un fol appétit d’amour, de présence et de reconnaissance ? Toute personne pourrait être appréciée « mieux que son prix » pour son être tout simplement, sans référence au prix que la société lui donne.
Cependant, cela ne suffit pas d’affirmer qu’une personne a une valeur unique, « qu’elle vaut mieux que son prix ». Il est nécessaire qu’elle expérimente elle-même cette valeur que d’autres lui reconnaissent, pour qu’enfin cette « grandeur » soit une réalité pour elle. Le bonheur d’un être humain ne vient-il pas du regard que d’autres peuvent porter sur lui ? Ah ce regard des autres !… : n’est-il pas capital pour permettre à une personne de trouver un sens à sa vie, s’estimer et avoir confiance en elle-même ? Un regard sur une personne n’est jamais neutre : il atteint toujours le cœur de l’autre.

C’est aussi avec nos yeux que nous pouvons dire à quelqu’un : « Tu vaux mieux que ton prix ». Rappelons-nous cette phrase du fondateur de la JOC : « Un jeune travailleur vaut plus que tout l’or du monde, puisqu’il est fils de Dieu »

Louis Morandeau

Retour aux Textes pour prier


Forum
Répondre à cet article


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22