Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais
Slogan du site

Pour commencer, choisir une rubrique

Vivre l’Amour au quotidien, c’est la porte étroite du Royaume de Dieu
Article mis en ligne le 22 août 2010
dernière modification le 5 septembre 2010
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

LA PORTE ETROITE (Luc 13, 22 – 30)

Dans les temps très anciens, on parlait d’une histoire que Jésus a dû reprendre dans cet évangile. Les gens parlaient beaucoup d’un palais immense que personne n’avait vu. Il y régnait un jeune roi, très bon. Un jour, il fit savoir qu’il invitait tous les hommes de toutes races, de toutes langues et même de toutes religions à partager ses biens et son bonheur. Une seule condition pour entrer : il fallait franchir une porte étroite. Alors c’était impossible de pouvoir s’y installer avec ses meubles et ses bagages. Il n’était possible d’y entrer qu’avec ce que l’on était devenu, sans rien d’autre. Il fallait laisser tout le superflu à la porte. Rentrer dans ce palais avec ce que l’on est… et non avec ce que l’on a. !
La porte étroite dont veut parler Jésus aujourd’hui, c’est la vie selon l’Evangile : « heureux les pauvres de cœur… heureux les doux…heureux les pacifiques ». Comment entrer dans le palais avec tous nos biens alors que le Roi, à l’intérieur, nous offre tout, absolument tout ? Mais malgré tout, il nous faut vivre cette Porte Etroite, c’est-à-dire l’Evangile du Christ.

Il ne suffit pas de manger et de boire ensemble, ou d’être rassemblés au nom d’une même confession ou d’un même milieu pour être en sécurité ; il faut bien plutôt cesser de commettre l’injustice, cerre de faire le mal à l’égard des autres ! Car Jésus ajoute : « Eloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal. » Ces hommes auquel Jésus pense, se connaissent pourtant bien entre eux et ils font référence à la foi des ancêtres, mais ils commettent le mal en blessant ceux qui les entourent, et ils commettent l’injustice. Le Christ n’est jamais solidaire d’une relation qui ne serait pas fondée sur l’amour, il ne la reconnaît pas comme sienne. Pour être reconnu par Jésus, il faut passer par une porte étroite, celle de l’Amour. Et l’Amour est LA « VALEUR » universelle à tout être humain de toute croyance, de toute race, de tous les temps, de toute condition. Ce franchissement exige donc de tout être humain un effort qui est le combat contre l’injustice, et qui permet une entrée dans l’amour. Dans ces paroles de Jésus qui nous sont rapportées aujourd’hui, ce sont bien nos rapports aux autres, notre amour des autres qui sont les fondements de notre vie d’Evangile, de notre vie chrétienne. Mais nous savons bien aussi que l’Evangile ne s’adresse pas uniquement aux seuls chrétiens : Jésus parle pour tous les êtres humains de tous les univers, de tous les temps et de toutes les croyances.

Et surtout nous n’avons pas à juger les autres sur leur façon de vivre, car il y aura des premiers qui seront derniers …. et des derniers qui seront premiers aux yeux de Dieu. Sur terre nous établissons un classement des hommes et des femmes selon des critères que nous avons établis et nous jugeons par rapport à ces valeurs… Mais les critères de Dieu ne sont pas les nôtres : Dieu laisse à chacun la possibilité de faire son propre chemin, de trouver sa place : l’essentiel est que notre vie soit empreinte d’Amour. Chacun a une place différente… et l’humanité est riche de cette infinie diversité. Alors pourquoi parler de premières et de dernières places ? Il y aura sûrement des surprises dans le Royaume de Dieu.

La route du Salut est une route accompagnée. Il ne suffit pas de connaître le Christ, d’entendre son enseignement une fois par semaine pour obtenir un laisser-passer. Si les actes ne suivent pas, le Christ prétend même n’avoir jamais été rencontré. Il décrète ces candidats plus étrangers que les étrangers qui ont au moins un pays, même si celui-ci est loin : « Je ne sais pas d’où vous êtes »

Aujourd’hui Jésus nous redit l’importance du vécu de la porte étroite, cette porte étroite qui n’est autre que l’Evangile et l’Amour vécu au quotidien. Il nous renvoie, en fait, nous les chrétiens, à notre baptême et à notre manière de nous engager à le vivre.

P. Louis Morandeau


Forum
Répondre à cet article


puceArchives puceEspace rédacteurs puce



2008-2017 © Paroisse Ste Marie en Plaine et Marais - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22